Voilà, je me lance. Je fais un blog.

Je me suis dit que ça deviendrait un outil de motivation, pour moi, et peut-être pour d'autres. Enfin, je l'espère ! 

Pour débuter, je vais commencer par vous parler de moi et vous raconter mon histoire. Vous saurez d'où je viens, et où je vais.

Ensuite, vous lirez dans mes prochains messages, mes difficultés et aussi mes joies à pratiquer le triathlon. 

 

Acte 1 : d'où je viens ! 

 

J'ai rencontré le triathlon en 2005. Mon amoureux s’était inscrit en club,  je le suivais, l’encourageais, le supportais. Pis, je me suis dit "pourquoi pas moi" !!! Alors je l'ai rejoins la saison suivante et j'ai pris une licence club. Je sortais tout juste du basket, 35 ans que j'en faisais, mais il a fallu que je me résigne à laisser ma place aux plus jeunes.

Les premiers entraînements sont durs... Le basket ne m'a pas laissé que des merveilleux souvenirs, il m'a aussi laissé un tout petit coeur.

Pas de foncier... pour ce sport d'endurance qu'est le triathlon... je ne suis pas préparée !

Je fais quand même des compétitions en mode loisir et, jusqu'en 2008, je fais quelques "découvertes" et "sprints" (appellation de l'époque).

167524_132995230101499_3168371_n

Nous sommes en 2008.

A cette époque, beaucoup de changements se profilent dans nos vies. Mon amoureux change de métier, arrête le triathlon et le sport en général. Il faut dire que son nouveau métier lui laisse peu de temps et d'énergie pour en faire. Le carrelage n'est pas trop compatible avec le triathlon. Alors soit, il le met de coté, l'avenir nous montrera qu'il l'a même complètement laissé tomber ! 

Moi aussi je change de job, nous nous organisons et je mets moi aussi le triathlon entre parenthèse...

2010, nous décidons de nous orienter à l'ouest, nous quittons notre région Rhône-Alpine pour la Touraine .

Après des déménagements à répétition, des changements de travail à plusieurs reprises, l'achat de notre vieille ferme et les débuts des travaux, nous sommes enfin posés.

Je me retrouve en 2012, avec des kilos en trop, une santé bien moyenne, et un besoin viscéral de reprendre le sport et surtout le triathlon. Je commence par reprendre la course à pied mais je suis stoppée par une blessure qui dure.

2013, 20 kilos de trop, mais reprise du triathlon quand même avec quelques "XS" et "S" (nouvelle appellation), à mon compteur. 

 10440624_1504148559814290_1777454305854860562_n  10418900_702871933113823_418390089677431666_n

 

Acte 2 : où je vais ! 

 

Vous avez eu, le "d'où je viens"...

Nous sommes à la saison 2014-2015.

J'ai aujourd'hui 47 ans bien tassé.On peut dire que je repart de presque rien ! 2 éme année de triathlon après mes longs arrêts. 

Pour commencer, j'ai intégré cette année le "TNT", club "Team Nouâtre Triathlon".

La spécificité de ce club, au-delà du fait qu'on y rencontre des super personnes, c'est qu'on n'a pas de structures et donc pas d'horaires d'entraînement à respecter... on est libre de gérer notre emploi du temps et nos entraînements comme on le souhaite. Ça me convient très bien, puisque je suis géographiquement éloignée de tout. 

Mais, surtout, cette nouvelle saison, c'est :

Le départ de "où je vais" ...

 

Mon Objectif, mon rêve !

 

Voilà quelque temps que je pense à ça... Mais à quoi me dites-vous ?

Depuis que j'ai repris le triathlon la saison dernière, j'ai comme but et objectif de faire  le  "L" de Vouglans... Ce n'est pas seulement un "L" (half-ironman, pour l'ancienne appellation), des "L", je peux en faire partout, et j'en ferai d'autres d'ailleurs... Mais ce "L", se déroule dans le jura, à Vouglans, un endroit cher à mon cœur, et c'est là que je veux faire mon tout premier ! C'est là que mon papa repose, sûrement que lui et moi, à ce moment là, nous re-partagerons quelque chose ! Je compte sur lui pour me porter lors de cette épreuve.

Pour y arriver, il va me falloir beaucoup, beaucoup d'entraînements...

Mais, comme à cœur vaillant, rien n'est impossible, rendez vous LE 21 Août 2016.