JE NAGE JE ROULE JE COURS .

08 août 2018

no pleasure, no gain !!!

prive-de-vacances-cet-ete

Je glande, je me repose, je lis, regarde des films. Je profite à fond d'être en vacances. Je suis à la maison. Il fait très chaud comme partout, et du coup, Oui je fais du sport, mais tot le matin ou alors c'est dans l'eau que je pratique ! Seule option car moi la chaleur ça ne me convient pas du tout.

Je m'entraine plutôt  en  course à pied. Essentiellement d'ailleurs ! Un peu de barbotage et du vélo pour garder les sensations car la semaine prochaine, je serais à VOUGLANS. Non vous ne rêvez pas, oui j'y retourne. Je vais faire mon petit pèlerinage ! Je vais faire le triathlon distance S en individuel, et aussi la natation du L le lendemain en relais avec mes deux coupines du Pays de GEX.( Ma flow et ma petite nanat).

Je vais aussi passer du bon temps avec ma famille. Ma petite ( pas en taille.. ) Ananas, mes soeurs et ma mum. La belle vie quoi ... ! 

Je fais donc le minimum pour être un peu près prête pour ces deux courses...le minimum syndicale parce que je n'ai pas envie de faire plus. juste vivre le moment présent et profiter de chaque instant ! Plaisir et loisir ... "what else" !

Plaisir et loisir, et j'en viens au sujet pour lequel j'ai eu envie d'ecrire aujourd'hui   ! 

Ce matin je suis partie courir comme je le fais depuis la semaine dernière 3 fois dans la semaine ! oui 3 fois parce que c'est le minimum pour progresser...

Oui, Oui, on est tous d'accord sur ça ! il faut aussi faire du seuil et même de la vma ( fractionné) pour progresser. C'est vrai !

Je suis donc partie dans l'idée de faire une séance au seuil... toute petite parce que je débute ! Sur les conseils d'un ami sportif je veux m'executer ! d'ailleurs je le remercie de prendre le temps de m'expliquer quoi faire, et comment le faire.

il est 7 heure je sors de la maison. je commence à  trottiner. Je réfléchie à quel parcours prendre ... Je pense à ma séance et comment et à quel moment je vais faire mes 2 fois 2' au seuil ... 

Et finalement à force de trottiner, je commence à me sentir bien. J'ai juste une envie c'est de courir ! Alors je change mon programme. j'avance tranquillement et je cours. Juste je cours ! 

Pas de fractionné, pas de plan, pas de temps, pas de kms défini à l'avance. pas de 20' d'échauffement, pour faire ensuite une séance spécifique. pas de contrôle de mon cardio ! J'ai juste envie de courir. Alors je cours ! je regarde ce coq faisan  dans le champs qui cri mon passage ! j'écoute ces corbeaux qui chantent leurs voles ! j'admire le soleil se lever sur les pâturages ! je profite de cette nature et de ce qu'elle m'offre ! 

38071575_2132174230388717_8568018988796215296_n

38072439_2132172693722204_270276184493785088_n

38162957_2132173017055505_3213370745614761984_n

Je pense, je me concentre sur moi, sur mon corps, sur mes pas...  

Je pense à ma pratique du sport ! je me demande pourquoi je cours, pourquoi je roule et nage aussi ? 

Tout en courant , je m'apercoit finalement que je suis bien depuis que j'ai décidé que je ne ferais pas de seuil ! Je me sens libre et j'ai comme un poids en moins sur l'estomac ! je comprend à cet instant cet agacement avant de partir. Je comprend finalement pourquoi à chaque fois que je commence un plan, je ne le suis pas ! Je comprend quels sens ont pour moi les mots "sport" et "plaisir".

Je comprend que je ne veux pas sortir parce que je dois, mais parce que j'ai envie

Je suis souvent agacée,( je ne devrais pas juger.. )  oui, pardonnez moi, mais c'est vrai. Je suis souvent agacée par le comportement de certain et le rapport qu'ils ont au sport ! il faut être le meilleurs, il faut faire toujours plus.il faut resté maigre, il faut être dans le top ten, il faut vomir sinon on a pas été au bout de soit .... !!! C'est probablement la faute de personne !  Nous vivons tous dans un environnement qui influance en permanence nos comportements. Les médias, nos collègues, nos amis,  la société et son didacte du "tu dois êtgre le meilleur" ..(déjà à l'école c'est comme ça !!! ) !  Je crois malheureusement  que certains en ont oublié le pourquoi du sport ! 

Bon mais qui je suis moi pour juger, finalement, chacun fait fait fait ce qu'il lui plaît plaît plaît... Et moi ce qui me plaît c'est de courir au filling, à l'envie et au plaisir et surtout de ne pas me sentir obligé ! Alors pas de plan. pas de pression, pas de stress ! je cours et j'aime ça ! 

C'est certain, je ne vais pas progresser très vite ! car oui, ou plutôt non, je ne vais pas faire systematiquement du fractionné ou du seuil,  je vais probablement courir longtemps à 8 km/h encore ! Mais peu importe... Je vais encore et toujours pendant encore un peu de temps finir dans les bas fond du classement !  Mais peu importe ... 

Je me plaît à  respecter un principe simple : Mon plaisir n’est pas négociable ! Ma pratique est un loisir. Je ne suis pas une professionnelle du sport.  Et un loisir sans plaisir à quoi ça sert ? 
J'ai, par curiosité,  été voir mes notes sur mes entraînements de 2016. je courais déjà entre 7.5 et 8km/h mais sur toutes mes sorties, il est noté, "dur dur", "pas facile", "compliquée aujourd'hui"... Ensuite je suis allé consulter celles de maintenant, et je peux  lire  sur chacune, "bien", " super", " trop top", "bonnes sensations" .. " que du bonheur"... !!! 
Et la je crie VICTOIRE !!!!!!!!!!!!!!!!!! 

ob_e9054b_victoire-bebe1-660x330

Respecter mon corps et rester dans le plaisir est à mon sens les 2 clefs d'une partique saine et durable ! 

 

 

 

Posté par TRIATHLOUNETTE à 17:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]


25 juillet 2018

L'histoire se répète ...

37793943_2245255989036873_433433883170570240_n

...

"Je vais maintenant me projeter sur mes 2 prochains objectifs. et bien me préparer ! Il est hors de question que je refasse la même erreur ! il est hors de question que cette fois encore je renonce ou je réduis la distance comme je l'ai fait déjà ! Il est grand temps que je me reprenne en main !... "

Oui, vous avez raison, vous avez déjà lu cela quelque part, c'est la dernière phrase de mon dernier article ! 

Et je vous l'dit tout net, j'ai pas tenue mes engagements ! 

Dimanche, je me suis présenter sur un trail de 27 kms avec 750 d+,  et je ne l'ai pas terminé ! 

Malgré ce nouveau DNF, je suis happy, car cela reste une très belle course comme je les aime. entre bois et single, sentier dans des vignes à surplomber des coteaux magnifiques ! Ce qui a fait  des 16 kms parcouru quand même , une bien belle balade très agréable ! 

La encore c'est ma faute si je ne termine pas. Car oui, je ne m'entraîne pas suffisamment. Il faut que je me rende à l'évidence, cette année, je n'ai ni la niaque ni la forme, ni la motivation semble t'il pour m'entrainer ..

C'est clair ! pourquoi ? pour plein de raisons, ... des évidentes, d'autres un peu moins !!! Fatigues morales, fatigues physiques, nostalgie, hormones... ??? ..

C'est pourquoi, cette fois, j'arrête la casse. et je m'arrête la, pour les gros rendez-vous de la saison ! Je vais profiter de mes vacances pour me reposer et me remettre en forme ! un peu d'entrainement pas prise de tête, en douceur et dans le bonheur. Pas de pression, pas de stress, pas de violence... C'est les vacances ! 

Je vais quand même  vous raconter  un peu ma course. Et vous allez voir que je ne suis pas complètement responsable de mon nouvel echec ! 

A 8h30 le start retenti. Cette fois et pour mon plus grand bonheur mon chéri prend le départ avec moi ! on trottine quelques mètres ensemble et lui prend  son envole pour faire sa course à son rytme ! Ce qui lui a plutot réussi, car il fini en moins de temps qu'il pensait et très proprement. Quand on sait qu'il ne sait pas franchement préparer ... Ca laisse rêveur ! 

A son départ, je me retrouve très vite seule. Enfin, pas tout à fait puisque qu'il y a les deux hommes balai qui cloturent la course ! ils sont derrière moi, je les entends discuter de leurs exploits ! Je ne comprend que plus tard qu'ils sont la fin de course ! 

ils seront parfois devant moi, parfois derière. je sens bien que mon allure ne leur convient pas ! ils sont plus souvent devant... ! je demande a l'un d'entre eux comment ça va, et si cela n'est pas un peu painible pour eux ? et la réponse me fais un peu mal ! " si mais bon tampis ... " ?

je n'aurais probablement pas du poser la question ..! 

Je trottine, les premières minutes sont pleines d'émotions... j'ai le coeur gros, et la larme à l'oeil .. je pars pour 27 kms avec la boule au ventre ! Comme en Irlande à ce moment là, je pense à mon papa, a Fab, (qui ne peut plus courir) à ma toutoune, à plein de choses qui me donnent de grosses émotions...  Ces pensées un peu triste m'aident pourtant et très vite je positive ! 

J'attaque la première grosse cote, un peu longue, puis une autre et une descente..  Bref je suis dans les bois et je fais un trail. Donc tout est très normal ! les 5 premiers kilometres se font,  j'arrive au 1er ravito et à la 1ere cave que je traverse. J'en ressort pour remonter dans les vignes. 

Avant le 10 eme kilometre  je suis rattrapée par les participants du 16 kms ! Briac ( mon gentil collègue)  me double en premier. On échange quelques mots il m'encourage puis me quitte pour partir à l'assaut de la cote à venir.  C'est Clémence sa douce et belle compagne qui à son tours arrive à ma hauteur et tout en douceur m'encourage elle aussi et part finir sa course. Enfin, c'est au tour de Batiste(autre collègue tout aussi gentil), de me doubler. Lui aussi à un mot gentil pour moi..il prend le temps du petit échange et il repart aussi .. Tout ça est bien sympa ! C'est aussi très très sympa que ce jeune homme inconnu, à fond sur sa course du 16, prenne le temps de m'encourager et de me féliciter ! j'ai beaucoup apprécié.

Je continu mon petit bonhomme de chemin entre marche et petit trot, j'avance doucement mais j'avance..je profite de cette nature, de ce qu'elle a à m'offrir.. Je ne vois pas les kilomètres passer, je suis déjà au 15 eme et je n'ai pas trouvé le temps long ! j'ai  mal à la tête , mal au ventre, je suis fatiguée oui, mais toujours sure de terminer ! Je me vois déjà passer la ligne d'arrivée... il me reste 12 kms à faire ! 

dsc-0277_orig

je revois dans ma tête des vidéos de trail, que je regarde sur youtube , filmées par ZINZIN, dans des endroits du globe plus beau les uns que les autres ! Je penses à tous ces traileurs de haut niveau qui s'envoie des milliers de kilomètres dans des endroits bucoliques. je pense à ma copine flo qui s'est fait son trail dans les montagnes. Tout cela est très inspirant ..! 

Avant d'arriver à la cave qui sera la dernière pour moi, de tout en bas j'attend, et je vois la haut.. un jeune homme s'époumonner à m'encourager ! MERCI BEAUCOUP... 

Je pénètre dans cette super belle cave ou il faut d'abord descendre à pique, ensuite  la traverser et enfin  remonter à pique.. Bien sur !!! Reste encore à  remonter, jusqu'au ravito du 15eme kilomètre ! 

je la traverse avec un monsieur d'une grande gentillesse, il m'accompagne m'encourage me demande si je vais bien ! Je suis la dernière et je passe très longtemps après les avant dernier ! ils sont en droits de s'inquièter ! je le rassure. Il me pose  la question , " vous voulez continuer ?" et dit que dans le cas contraire ce ne serait pas grave ! je lui répond que oui, je veux continuer... il me félicite et m'encourage ! encore une belle personne avec un bel esprit de sport que je remercie...! 

Je reste avec les bénévoles, je m'hydrate et me repose un tit peu ! je profite de ce moment conviviale, ils sont tous tellement gentils ! ils m'offrent de la chaleur humaine, de la genérosité et des sourires, et moi je prend ! 

.img-9772_orig

 

Je repars quand même, pour mon dernier kilometre de descente ! 

La, j'arrive à un croisement et je vois des signaleurs. Avec du recul je ne comprend toujours pas ce qui s'est passer ! Déjà, je ne sais plus pourquoi je me suis arrêtée, et ensuite tout a été si vite ! 

j'entend le signaleur me dire que je devrais arréter, que maintenant, je vais rentrer dans des bois et qu'il n'y aura plus personne pour me récupérer si jamais, qu'il reste encore de très grosses cotes, que si il arrive quelque chose à l'homme balai, je me retrouve seule ... et que ce n'est pas raisonnable !!! "vous ne devriez pas continuer , .. enfin je ne vous oblige pas, mais je vous le recommande fortement...." !!! 

Et la sans trop réfléchir, et sans trop batailler je dit , ok ?? J'ai eu peur.. j'ai manqué de mental, j'ai manqué de courage ! 

Quoi qu'il en soit, c'est ainsi que ce termine cette 3eme (pour moi), édition des trails des caves de Panzoult ! 

Je reste  un peu sur ma fin, et je suis un peu amer finalement, car après reflexion, je me dit que comme toujours, les plus lents, les moins bons et "bons" d'ailleurs par rapport à qui, à quoi , je me demande ? Les moins ... n'ont  pas leur place.

je me demande encore pourquoi ce monsieur m'a arrété ? si on décide de ne pas mettre de barrière temps, alors on accepte que certains puissent finir en 5 ou 6 heures peu importe ? 

Si moi, je veux faire une course de 27 kms avec 750 de D+, et que je veux le faire en 5 ou 6 heures, mais 5 aurait suffit ! qui cela gène , qui cela ennuie ? 

PAS MOI.... !! 

Je suis triste et déçu cet homme n'a pas eu un état d'esprit sport. Je suis triste parceque malheureusement il y en a tellement des comme lui !

C'est pas grave tout ça au final... De toute façon, trés entrainée ou mieux en tout les cas, cela ne se serait pas passé ! N'est ce pas ?

Je n'en veux à personne et pas à moi même en tout cas ! Je ne suis pas non plus dans un esprit de perte de confiance. Je suis seulement fatiguée... Juste ça,.. Lasse ! 

Alors, je me remet en forme et vous dit à bientot ! 

 

Posté par TRIATHLOUNETTE à 21:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 juin 2018

Did Not Finisher.............!!!

5 heures, dimanche 10 juin 2018, je me lève...et je te bouscule... . Ha non c'est pas ça. Enfin si, ça pourrait, mais c'est déjà pris et puis c'est pas le sujet !  

le sujet c'est : Ma  participation au tout premier TourNMan de son histoire, " le défi des Rois" le premier XXL ayant lieu à TOURS...

Moi je vais juste défier les princes et me lancer sur la distance L !

Je suis sur mes terres, à la maison, cela devrait être un avantage.. Enfin c'est ce que l'on se disait au basket quand on jouait sur notre terrain ! La je ne suis pas sure que cela change quoi que ce soit ...

Je ne connais ni le parcours natation, ni celui du vélo et encore moins la course à pied... pas dutout mes Quartiers ! Sauf que dans le contexte, ce n'est pas un problème car pour moi ça ne change rien ! 

Je me lève après une bonne nuit de sommeil. Inespéré la veille d'une course, et même inespéré puisque voilà déjà des nuits que je dors mal. Un miracle ! 

je prend un copieux petit déjeuné. tranches de jambons, pain et thé vert ... comme d'habitude ! C'est ma seule habitude alimentaire du jour. Car pour le reste de ce qui va être  mon alimentation et ma boisson pendant la course, et ben je pars un peu à l'inconnu. C'est pas sérieux certe. Mais je n'ai pas pri le temps d'essayer ce que je vais manger. D'ailleurs j'ai décidé seulement vendredi soir de ce que sera mon alimentation pendant la course. C'est dire ! Et ma boisson habituel,  n'etant plus dispo j'en ai acheter une autre au dernier moment, la même marque, "Fenioux",  quand même faut pas exagérer !!!  

C'est étrange, car malgré ça, je ne suis pas inquiète. Ni pour l'alimentation qui sera un cake salé, confectionné la veille au soir et quelques bonbons et pâtes de fruits pour le sucré, pour changer un peu, ni pour la boisson ! 

Voilà, je suis parée, derniers petits réglages, préparation des bidons de boissons, de mon petit sac plein de mes petits encas. Vérification des sacs T0 et T1. Le sac T2 avec les lucettes et Vitus sont déjà à m'attendrent au parc à vélo. Ils ont été déposés la veille au soir de la course.

Je prend la route, et je descend à TOURS.. 45 Minutes après j'arrive au parc des expositions ! C'est déjà l'effervescence. Les triathlètes qui se lancent sur le XXL sont déjà en actions car démarrent leur course à 7h30. 3 Tnt-tistes se lancent sur cette distance ! David, Dédé dont c'est le premier et Médéric. 

Je me dirrige au parc à vélo et retrouve Françoise et son mari venu du JURA, ( coeur coeur coeur !!! ) pour courir le L aussi ! ils sont juste à coté de moi dans le parc ! On se brief,on parle de la course, du temps, de la pluie qui tombe. Car oui, il pleut et il est annoncé un temps très très moche toute la journée ... Oupsss !!! 

35329073_10216364905935298_2574883230968709120_n

 

On termine les derniers petits réglages et on se dirige vers le cher. C'est là que nous devrons parcourir nos 1900 Mètres de natation. 

Je retrouve Sylvie venue de champagne et Meryl venu aussi de loin pour participer à cette course ! Elles sont là à cause ou grâce à moi ! L'avenir nous le dira !!! Car , il y a un an quand je me suis inscrite j'ai demandé qui faisait quoi ce jour là ? elles ont répondu présente comme bénédicte qui a eu elle, moins de chance à l'inscription et qui n'a pas eu le temps de cliquer à temps !!! Partie remise ma petite béné, car il va bien falloir nous la faire cette course, n'est ce pas ? 

35430791_10216364905695292_4751511028095778816_n

On se prépare pour ce qui va être pour moi mais comme pour beaucoup d'autres, un exercice compliqué ! La pluie et les orages ont contraints d'ouvrir des vannes en amont du cher. Ce qui à pour conséquence d'augmenter le débit de l'eau qui se déverse à fort courant dans le sens opposé à notre natation ! Et oui ... !

Avant le départ, je croise batiste, collègue qui se lance sur son premier triathlon, jodi, sebastien, et encore plein d'autres.  Je loupe jenny, julie et même Franck et nico tnt-tiste aussi sur L ...Ont-ils eu peur ? Mais nannn , j'ai vu leur vélo ... !

c'est la fête, je suis bien, pas d'angoisse, pas de boule au ventre, je suis même plutot contente d'être là finalement ! Je suis sereine.

Je vois  mon petit Briac , jeune collègue qui est venu nous encourager. Responsable  de la vidéo du siècle, dans laquelle on me voit transitionner excellemment !!! (ça se payera !!! ) !!!

Voilà c'est le départ... je me jete à l'eau et commence à nager le crawl . Je ne sais pas si c'est le fait de ne pas avoir fait de triathlon depuis des lustres, mais j'avais oublié le roulot compresseur.  Je me retrouve effectivement prise à batailler pour me faire de la place. Je prend des coups, j'en donne. Je me suis mise dans le sasse de plus de 45 Minutes, je suis donc vers la fin, mais je n'ai pas regarder que derière moi , un certains nombres ce lancent aussi ..Moi qui d'ordinaire me met vraiment en dernier .. là, j'ai un peu oublier !!!  

Finalement j'opte pour la brasse et vois un peu mieux comme cela ce qui se passe, je controle les gens à droite à gauche...prend moins de coup ! Ducoup je fais toute ma course comme ça. Par moment je crawl pour soulager mes jambes qui prennent chères ! je prend cette décison parce que, de 1, je me sens mieux comme cela et de 2 , je ne suis pas pressée. Je veux essayer de terminer ce L et je décide alors de faire tout tranquillou ! j'ai 1h15 pour sortir de l'eau ... c'est suffisant ! 

C'est long, très long ! j'ai chaud et soif. je retrouve Franck à la dernière boué avant le retour ! on echange deux mots... pour le taquiner je lui choppe le pied ! mais pas trop, je ne veux pas me faire accuser de tricherie ! 

Le retour est plus, beaucoup plus rapide ! dans le sens du courant c'est tout de suite plus facile ! je sors de l'eau après 1h03 d'exercice ! du jamais vu !!! j'ai bien pris mon temps ... mais le courant nous a tous aussi, bien ralenti .. D'ailleurs certains d'entre nous n'ont pas eu la chance de finir à temps et se sont retourvés disqualifié! C'est vraiment pas de chance ce courant et cette météo !

Franck et moi nous retrouvons sur la transtion de 600 m. Ca nous laisse le temps d'échanger. puis c'est parti pour les 90 kms de vélo. Je ne le reverrais plus jusqu'a la fin ! 

34848970_2198826850346454_1604254960336240640_n

Vitus et moi partons pour cette nouvelle aventure.Je vais bien, mais j'ai quand même un peu de larmes qui viennent gonflées mes paupières ! Allez du courage et tout ira bien ! je me parle, parle à vitus. m'encourage !

Je me base sur une petite moyenne de 20 km/heure .... ! comme cela, je ne devrait pas trop consommer d'énergie..  je pars pour 90kms quand même.. et j'ai toujours l'ambition de faire la cap ! 

je roule et découvre le parcours. un vrai plaisir, il est beau et agréable ! Je suis beaucoup encouragé par les bénévoles, au top ! par les cycliste qui me doublent... ! 

je progresse et arrive au premier ravito ou je vois jérome. Je papotte avec lui prend à boire et une banane. je repart au bout de quelques minutes. je continue mon avancé et arrive au chateau de Rigny-ussé. Le choix du parcours nous l'offre de plein face. Un vrai régal ! 

j'ai encore 50 kilomètres à faire. Le point ravitos suivant c'est ma chère natalie qui m'attend, venu exprès pour me voir !

Elle me fait la surprise, m'encourage, me réconforte. C'est petite pause photo.. et c'est reparti pour les 30 derniers kilomètres. 

34862164_1998941200139893_3387524037310676992_n

 

Ces 30 derniers seront plus compliqué. Ça grimpe un peu, je commence à avoir mal au dos, aux fesses, aux cervicales !!! Rien de surprenant, au  bout de 4 heures sur le vélo.... ! 

Par contre je suis ravis, car tout passe à merveille, je n'ai aucun problème gastrique ! le cake, les pâtes de fruits et ma boisson passe ! Géniale. Tout va bien, je vais bien ! 

Enfin de retour au parc Expo, je pose vitus et me sentant bien, je décide de repartir à pied ! Le compagnon de Meryl, m'annonce qu'elle est déjà reparti en course à pied ! Oui, on s'etait dit que nous nous attendrions pour courir ensemble.  Meryl à une heure d'avance sur moi, trop long pour m'attendre ! 

je repart quand même et seule ! C'est alors que les vrais difficultés commencent. Je sent très vite le manque cruel d'entrainements en course. Je trottine, mais mes jambes me contraignent très vite à marcher ! les 6 premiers kilomètres vont être une répétion  de course, marche, course marche ! Les minutes à marcher sont même bien plus longues que celles à courir  ! je me demande si je ne vais pas arrêter ! Au premier Ravito, je bois, je mange, je prend une bouteille avec moi, et je reparts ! 

il fait chaud, très chaud ! Oui car finalement la météo nous a offert une belle journée. Après la pluie du matin sur la natation, elle nous a fait le cadeau d'un beau soleil sur le vélo, mais pour finir avec de trop chaudes température, me concernant, sur la course à pied ! 

Je continue tant bien que mal. Deuxième ravito au parc dans lequel on est de retour ! je m'arrete de nouveau. Toujours la même question. J'arrete, je n'arrete pas ? je repars il reste encore 14 kms à faire.  Je me pose toujours la question, mais pourtant je continue. C'est très étrange ! Je voit Meryl. Contente, je discute avec elle. Elle s'est arrêtée au 6eme ! Je fais quoi moi ? je discute, suis incertaine. Je me rappel mes prochains objectifs et je ne veux pas hypothéquer mes prochaines finish line ! j'ai quelques petites douleurs aux fesses, aux adducteurs !

Hésitante, je fini par capituler ! je rend mon dossard ! Voilà pour moi, s'arrete ici mon aventure TOURSNMAN !  

je vais bien. je vais prendre le ravitos d'arrivé, je pars ensuite récupérer mes sacs, vitus...!

La suite va très vite ! je vois du monde, je vois françoise, Briac, je m'explique et raconte mon choix. Je vais bien !

Je retrouve natalie qui m'attend dans le hall d'arrivé. On va boire une bière et je me rapproche de la voiture pour rentrer à la maison. Je vais bien...!  

Et puis le téléphone sonne, Vincent est venu ! il est là à attendre sur le parcours course à pied que je passe ! Il est vite descendu  quand il a vu que j'etais reparti en course à pied après le vélo !!! il m'attend avec Ma tite sylvie ma coupine. Et la je vais très mal. j'eclate en sanglot j'ai honte, je n'assume plus dutout de m'etre arrété ! 

C'est moche cette fin, je reprend une biere...  ! 

Je vais maintenant me projetter sur mes 2 prochains objectifs. et bien me préparer ! Il est hors de question que je refasse la meme erreur ! il est hors de question que cette fois encore je renonce ou je reduis la distance comme je l'ai fait déjà ! Il est grand temps que je me reprenne en main ! 

je voudrais bien vous raconter une belle histoire la prochaine fois ! Comme celle de vouglans. Qui reste mon  histoire ! 

Posté par TRIATHLOUNETTE à 13:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 mai 2018

ou quand le boulot te fait oublier le reste, le principal !!!

Dans 4 semaines jour pour jour je serais sur le triathlon L de tours ! 😱😨
Le Toursnman ...!
Bon diou que ça va être dur ! très dur !!!
je n'ai pas plus de 4h max, et quand je dit max, c'est les bonnes semaines.
je n'ai donc, pas plus de 4 heures max d’entraînements par semaine depuis des mois. presque pas de vélo... ! pas assez de cap et probablement trop peu de natation malgrès mes baignades hivernales !!!
Autant vous dire que je ne suis pas du tout prête !
Mon travail à cette période de l'année, soit pendant les 6 premier mois des douze, me prend beaucoup, beaucoup trop de temps !
Je pensais pouvoir conjuguer les deux et arriver à coller dans mon emploi du temps, 8 à 9 heures de sport dans la semaine !
Mais que nini , rien de tout ça n'a pas été possible. je n'y suis pas arrivée !
Je n'ai pas trouvé le temps, ni le courage et ni la force !
Et là, comme je regrette mon optimiste... - .et ma douce capacité aux rêves !!! 😜 😂
 
Je m'en veux d'avoir laisser mon travail prendre autant de place, de m'être laissée déborder. Car j'ai toujours le choix de faire les bons choix !
Et visiblement pas cette fois ...  Je crois que je viens de comprendre la leçon et je pense, que dorénavant,  ma vie, moi, prendront le pas !
 
Je suis un peu frustrée de n'avoir pas pu m'éclater à nager, à courir et à pédaler ,à pas avoir  pu mieux me préparer ! 
je suis un peu triste et un peu jalouse aussi , je sais ce n'est pas joli joli, de voir mes copains, copines sur strava,  que je connais ou que je ne connais pas,  s'entrainer, s'envoyer des heures de sports !!! 
Punaise, ... ça me manque ! !!!
 
En tout cas, que cela ne tienne, je vais faire quand même cette course.
je vais sans doute la subir, et probablement prendre peux de plaisir .. et au fond je crois pouvoir dire, que c'est ça qui m'embête le plus !
Mais je vais la faire et j'espère vraiment la finir !!!
je vais la faire pour toutes celles et ceux qui ne peuvent plus faire, pour toutes celles et ceux qui ont un travail encore plus prenant que le mien et qui ne peuvent jamais faire ! 
Et je vais aussi le faire pour moi, parce que j'aime ça ! enfin pas souffrir hein, on est bien d'accord !  
je vous raconte ça j'espère dans un mois , d'ici la vie soyez heureux.
 

Posté par TRIATHLOUNETTE à 19:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 avril 2018

c'est fait !

Pour y arriver, j'ai du prendre un vol en direction de Dublin.

Puis, de Dublin, obligée de traverser d'Est en Ouest l'île pour parvenir à Galway..

Mais avant de vous raconter la suite, je dois vous raconter le début !

Le début, c'est Dublin, ou nous avons passé une Nuit en Auberge de jeunesse ! 

Je dis nous parce que je suis partie avec mon amoureux, et nous avons retrouvé, les 5 supers girls, Flo, Nanat, Marie-rose, avec qui j'était en Patagonie, puis, Anne Marie et Natacha, que j'ai rencontré pour la première fois,  et ce  fut de belles rencontres ! (love love les filles).

Bon, les love, love filles, sont arrivées en retard.. ce qui nous a laissé le temps à vincent et moi de nous balader un peu dans des rues de Dublin et de goûter à une première bière.

Nous sommes rentrés dans un pub, très chaleureux et plein à craqué...!

20180420_202817 20180421_071652 20180421_071149 IMG-20180423-WA0041 

 

Nous avons été enfin rejoints par les filles, nous nous sommes installés à l'auberge de jeunesse, qui était pleine elle aussi ... J'ai fait un bon de 20 ans en arrière à me retrouver à dormir dans un dortoir de 16 lits au milieu de jeunes de 20 ans ! 

Chouette retour en arrière... On se sent rajeunir ! 

Nous sommes partis à la recherche d'un endroit pour manger, et à minuit je me suis enfin couchée pour passée une bonne nuit, courte mais bonne.

Le réveil très matinal, nous a permis à vincent, moi, accompagné par Anne-Marie de visiter de nouveau les rues de Dublin, qui étaient plus désertiques que la veille au soir ! 

20180421_070901 20180421_070848

Samedi Matin, départ pour Galways, ou on va récupérer les dossards pour la course et déjeuner. 

Balade dans le centre, au soleil, s'il vous plaît.

20180421_125711 20180421_125715 IMG-20180421-WA0007

Puis nous reprenons la route en longeant la mer en direction du village ou tout doit commencer ! OUGHTERARD ..Notre B AND B nous y attend.

La soirée passe. On trouve un petit endroit pour diner. On discute, on pronostique, on parle de la course de demain .. il faut bien ! 

Je dois donner un temps que j'estime et, en fait, je n'ai aucune idée de ce que je veux faire, ni peux d'ailleurs... ! Je m'apperçois que je ne pense pratiquement pas à ma course, que je ne suis pas du tout dedans ! Je dis un temps vite fait, comme ça, sans certitude.... Je dis, que je vais faire 3 heures ! 

C'est enfin dimanche.

Des bus nous emmènent à nos départs, et pendant que Flo et Nanat qui courent elles le marathon, partent de leur coté, nous, Anne-marie, Marie rose, Natacha et moi partons, du notre ! Les départs, ne sont bien évidemment pas les même.

Je crois que je fais un déni de course, car encore là, je n'ai pas dans la tête, l'impression que je vais courir 21.195 kms dans le connemara ! Pourtant ça en jette quand même dit comme ça ! 

Vincent lui va en profiter pour se balader et visiter un peu les alentours... 

Il pleut, il vente, ça caille... On attend l'heure de départ, Midi, et la je me dis que je serais mieux dans mon lit.

IMG-20180422-WA0013 IMG-20180422-WA0008 IMG-20180422-WA0012

 

Et enfin, ça y est, j'ai la boule au ventre ... Il était tant ! 

On s'élance alors que les marathoniennes courent elles depuis déjà 1h30.. Ce qui explique que je suis  très vite doublée par Flo. Je cours que depuis un petit quart d'heure, q u'elle me dépasse déjà ! Je sais aussi qu'avant la fin, Natnat me doublera à son tour, puisque respectivement elles ont comme pronostique de faire  - de 3h30 pour flo et 4h30 pour nanat ! 

j'attaque cette course plutôt bien, elle commence par deux cotes que j'appréhéende très tranquilement en trottinant. Je me sent bien pendant les 8,10 premiers kilomètres ! Je m'hydrate bien  très régulièrement. 

je vais commencer à avoir faim et malheureusement pas de solide aux ravitos !!! la louze... Je baisse un peu de régime et commence à fatiguer. à partir du 10eme kilomètre, je vais marcher dans les cotes et courir sur le plat et les descentes.. j'avance ! je profite très largement du spectacle sublime qui m'est offert  Malgré la pluie et le temps bouché, j'apprècie la vue. Je suis bien, je vais bien.

IMG-20180423-WA0027 IMG-20180423-WA0028 IMG-20180423-WA0029

J'avale les kilomètres, les uns après les autres.. puis j'attaque la dernière et longue ascension de 3kms ! le vent souffle et je me sent fatiguée.

je n'arrive pas à courir sur le plat, alors je marche encore un peu ! j'attend de voir natnat qui enfin me double.. un petit mot un peu d'encouragement et elle continue , elle garde le rythme, elle repart à la conquête de son temps ! 

Enfin la dernière descente qui va me mener au bout.. je reprend la cadence , je repars en courant ! j'entend de loin mon amoureux crier mon nom, que c'est bon ! il me félicite, je retrouve un peu de force accélère et termine avec panache en 2h58 mon semi-marathon du Connemara ! 

IMG-20180423-WA0010 

 

J'ai droit à mon tee-shirt et à ma médaille, puis je retrouve les filles et mon doudou  !

20180422_174122

On se restaure, enfin,....  en ce qui me concerne... ! 

On re vie notre course, on partage nos sentiments,  nos ressentis et on se félicite mutuellement, on s'embrasse, heureuses d'avoir partagé ça ensemble !  Et au dela des résultats, il y a eu  l'effort, le plaisir, le bien être que tout ça nous procure. A  chacune d'entre nous et à notre niveau propre ! Et  ça c'est le sport, car même avec nos différences de niveau le même plaisir pour chacune est là ! le bonheur de courir et de finir une course .... ! 

Malgré tout je voudrais féliciter ma flo love love qui a expédié, oui, expédié son marathon en 3h16 ! car au-delà du résultat encore une fois, il y a le travail que ça demande ! Bravo ma flo ...

IMG-20180423-WA0001 IMG-20180422-WA0005

Voilà, j'en ai terminé pour cette fois ... ! Presque un peu de nostalagie dans mes mots !! si !

On passera une belle soirée dans un pub resto, à écouter de la belle musique irlandaise, à boire de la bonne bière et à profiter en ce qui me concerne des derniers moments avec les love love filles. puisque nous repartons à l'aube le lundi matin ...

Bye bye, belle Irlande. 

c'etait juste très chouette, cette île et ses habitants sont top ... cette course une bien belle aventure, et ce week end un peu court, de biens bons moments partagés avec vous toutes et mon amoureux.

 

Posté par TRIATHLOUNETTE à 20:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]


26 mars 2018

A Toi ...

Cher Toi,

Ce sera la deuxième fois que je te pose un lapin et que je loupe notre rendez-vous… !

Et oui, pardonne-moi, mais pour la deuxième fois, je renonce à toi.

On se croisera de toute façon, puisque le 22 Avril 2018 au Connemara, je  viendrais, je te devinerais, mais je courrais ton petit frère,

le Semi-Marathon !

 

Je pourrais t’expliquer, que cette fois encore, j’ai manqué de temps pour me préparer…

Ce serait honnête, car oui, j’ai été malade cet hiver à plusieurs reprises et ça m’a beaucoup fatigué. 

J’ai aussi été bloquée du dos pendant plus d’une semaine, et ça m’a aussi fatigué.

C’est, du coup, quelques entrainements que je n’ai pas pu faire… quelques heures de course à pied que j’ai manqué.

Je pourrais aussi, te raconter que mon travail me prend beaucoup d’énergie.

Ca serait vrai, car depuis mi- janvier je travaille plus, beaucoup plus. Je fais des heures supplémentaires, le soir, le samedi. Ça me fatigue,

ça me stress et ça me pompe beaucoup de temps que je perds en heures d’entrainements.

Voilà, je pourrais te dire tout ça, et ce serait bien sûr vrai, sauf que non, je ne veux pas te dire tout ça !

Je ne veux pas, parce que je crois que tout ça, ce n’est pas que ça… !

 

J’ai beaucoup réfléchi, j’ai beaucoup hésité, j’ai beaucoup pensé, j’ai fait des calculs, des plans sur la comète. Me suis fait des nœuds

à la tête, lu et relu des plans d’entrainements, qui sont finalement restés dans le néant !

 

Souviens-toi, notre premier rendez-vous manqué !

Plus d’un an avant j’avais la date. De quoi bien me préparer.

Pas d’excuse de temps cette fois -ci puisque à mon travail, c’était une période plutôt creuse.

Par contre, quand même, une bien vilaine tendinite qui a durée, durée … !

Et arrivé en septembre pas suffisamment préparé !

Je t’annule et me rabat sur le petit dernier, le 10kms à l’autre bout du monde.

Une bien belle aventure tout de même.

 

Je rentre et je décide alors de  reprendre, à nouveau, rendez-vous avec toi, pleine de bonne volonté, et pleine d’ambition aussi.

Je ne peux pas en resté là ?

 

De nouveau, toujours, beaucoup de temps devant moi. Je pose la date 7 mois avant.  Ca laisse du temps.

Puis le temps est passé, et les entrainements ne se sont pas cumulés… !

 

J’ai encore cette fois-ci merdé !

Je ne me suis pas assez préparée et aujourd’hui à 28 jours de notre rendez-vous, je décide de l’annuler.

Et si, … j’en reste là !!!

 

L’histoire se répète, mes histoires se ressemblent …!

 

La différence, c’est que cette fois-ci, je n’annule pas la mort dans l’âme, mais plutôt libérée. 

 

Je me suis analysée, et je crois en toute honnêteté, que je n’ai pas envie de te  fouler, et c'est pas plus compliqué ! 

 

Toi, la course mythique, la course de l’aboutissement, la course d’une vie pour certains, je ne suis pas encore mure pour toi.

 

Je me suis longtemps dit, que je pourrais quand même te courir, et pour le coup, on aurait eu vraiment du temps ensemble.

6 heures et surement plus d’ailleurs !

Mais à quoi bon,

Car Toi le Marathon, puisque dans mon cas, pour une bonne part j’allais marcher ? 

Et bien à Toi, le Marathon, Je pense te devoir plus de respect !

 

Je te rencontrerai, peut-être, quand ce sera le moment, quand dans ma tête il sera temps !

Mais d’ici là, je vais grandir, et continuer à courir, … !

 

image

Posté par TRIATHLOUNETTE à 20:33 - Commentaires [4] - Permalien [#]

31 décembre 2017

le premier jour du reste de ma vie !

Il est grand temps pour moi de me poser ! 

D'abords pour  faire une retro de mon année écoulée...  

Et pour ensuite sur 2018 et plus encore, me projeter.

26112346_587544441585064_7206250631693843421_n (1)2017, n'a pas été un grand cru sportivement parlant ! Malgré des objectifs définis en début d'année, rien ne s'est passé comme je l'avais prévu. 

Du coup pas grand chose à dire, que vous ne sachiez déjà !  blessures qui durent, pas de marathon, et juste pour finir, les deux courses dont je vous ai parlé dans un précédant article. Une que j'ai partagé avec Sylvie. La "Vign'ose, en duo," que je recommande vivement car une jolie balade dans la jolie ville de Chinon et sa Forteresse  ! 

Tiens d'ailleurs, je m'apercois que je ne vous ai pas raconter ces 2 dernières courses ? 

Et bien, elles se sont passées, très tranquillement, car pas vraiment préparée. Je vous avais prévenu, et surtout, une mieux que l'autre !

La première se courait de nuit, départ des 8kms à 20heures ! Troisième et dernier test pour moi de courses nocturnes ! C'est pas pour moi, à cette heure là, mon corps n'aime pas courir. C'est un fait ! Je la termine, mais pas vraiment satisfaite. Je subi un peu cette course, que je trouve longue et ennuyeuse ! Je fini la soirée autour d'une table partagée avec mes potos. et ça ça me réconcilie avec la soirée.

La deuxième, la vign'ose, se passe bien mieux. Beaucoup de plaisir, un joli parcours, un peu piquant tout de même, mais ça passe dans la bonne humeur et la joie, en partie grace à sylvie !  On partage à l'arrivé un bon vin chaud, un resto.... Que des bons moments de la vie que j'apprécie ! 

Voilà en gros pour mes deux derniers efforts de 2017.

Oui, oui, effort, car je dois le confesser, depuis que je suis rentrée de mon voyage, la reprise n'a pas été aussi fructifiante que prévu. 30 minutes de piscine 2 à 3 fois par semaine, très très peu de vitus, et à peine plus de sorties aves les lucettes... Finalement de loin en loin depuis mon retour c'est : 14 heures de natations, 7 heures de vélo et 19 heures de cap, pour un total d'à peine 40 heures en 3 mois ! Et si je parle de l'année complète , parce que je n'ai pas fait grand chose avant non plus ... et ben, c'est 126 heures au total avec 18 heures de natation, 41 de vélo et pour finir 60 heures de course à pied...

Pas terrible tous ça, n'est-ce pas ! Pas toujours la motivation, ni l'envie ! le week-end à la maison je préfère rester au chaud. Aujourd'hui 31 décembre, j'aurais pu allé courir pour la dernière, ... ? mais non.. !! Du coup, fini 2017 et c'est bien comme ça ...! 

Et alors que 2017 s'éteind, je pense à 2018. et au bonnes résolutions.

J'ai pas grand chose à changer en fait ! Juste à me délester, de nouveau, de quelques, ou plus exactement, de beaucoup de kilos, que j'ai laisser de nouveau s'installer. Je dois me remotiver et repartir à m'entrainer plus, pour regagner en capacité à faire les courses pour lesquelles j'ai déjà un dossard.

Je vous les rappelle  d'ailleurs, il y a le Marathon du Connemara, et le Triathlon Le défi des princes, format L à Tours. C'est pas rien, et je ne peux pas y aller la fleur au fusil. Je dois faire de ces deux rencontres, des belles histoires à vous raconter.

Mais ça, ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Parce que j'ai plein d'autres envies, qui ne reste qu' à se transformer en objectifs. Un peu trop d'ailleurs, peut être ? Rien de défini totalement de toute façon.

Ce dont je suis sur quand même, c'est que fin Août, je serais dans le Jura à Vouglans, pour faire le S en individuelle le Samedi, et le L en relais le Dimanche avec mes popines Flo et Nanat !

Pour le reste il y a, Royan en L, mi septembre, Il y a le trail de Panzoult en juillet. (pour ce trail, c'est sur la distance que j'hésite). Il y a tous les triathlons de la région, format M ou S. La,  je vais devoir faire des choix ! Je vais pas pouvoir tous les faire... !!! 

Il y a les courses de début  d'année aussi. Il y a la ronde solitaire de la st vincent, sur laquelle je viens de m'inscrire. il pourrait y avoir la Tremblade, trail de la cote sauvage, en février, un avant goût du L de Royan.... ! 

J'ai comme cela, une liste non exhaustive. Mon intuition, mon coeur, me guideront et vos conseils avisés aussi ! 

En attendant, je vais reprendre le chemin de l'entrainement. ça fera article que je vous partagerais.

Je viens d'avoir 50ans, j'ai vraiment envie maintenant de profiter, de garder une sérénité, d'être bien. C'est pourquoi, j'ai décidé de faire du reste de ma vie, le meilleur de ma vie ! 

Ca passe par le sport, dans lequel j'aime m'exprimer, ça passe par une nouvelle mode d'alimentation, plus respectueuse de l'environnement, de ma santé et de celle des animaux. Je vous raconterais cela dans un prochain article aussi. Mais d'ici là, je vous souhaite à tous une belle année 2018, et une belle vie ! 

 

Posté par TRIATHLOUNETTE à 19:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 novembre 2017

Le débat !

Mon dernier post sur Ma page Facebook, " Gégé triathloune pour le plaisir et la santé " ... Je fais un peu de pub au passage, a suscité quelques réactions. Je remercie d'ailleurs les personnes qui ont bien volontiers répondu à mon petit message. Leur intérêt me touche, car c'est toujours dans le sens de m'encourager et me motiver. Ça permet aussi des échanges sur  l'aspect triathlon en particulier et comment on a envie de la pratiquer.

Mon poste disait ça : 

"Voilà, le Nature Man Var vient de passer dans la catégorie des triathlons que je ne peux pas faire ! En tous les cas, pas pour l'année 2018 !

Parcours vélo trop exigeant et temps limites trop limites ! Quand je dis trop, c'est trop pour moi .... J'imagine bien, que parmi vous il y en a qui trouve cela tout à fait accessible...

...ce qui me donne matière à réfléchir "

Ma première réaction, quand j'ai appris que le parcours vélo avait changer, a été de me dire que la surenchère de la difficulté devenait pénible. En effet, voilà quelque temps maintenant que des triathlons de plus en plus dur, fleurissent. Je pense en particulier à l' Alpsman,(qui à la réputation d' être le petit frère du Northman,Triathlon XXL très très dur en Norvège, que des thriathlètes rêve de faire ! ) et il y en a d'autres. Il y a aussi les existants pour lesquels on change les parcours pour les rendre plus dur ! 

Cela me posait un problème parce que du coup, je ne pouvait plus y participer, parce qu' aujourd'hui, dans la configuration de vie que j'ai, je n'ai pas les moyens de me donner un niveau de participer à cette épreuve.

Les avis et les opinions d'autres triathlètes, avec qui j'ai échangé, m'ont donné à réfléchir. Surtout je me suis aussi rappelée pourquoi je faisais du triathlon ! 

Le triathlon m'apporte beaucoup de satisfaction, beaucoup d'épanouissement. J'aime le pratiquer sans pression, sans frustration, pour rester dans le sport santé. J'aime m'entrainer. Passer du temps sur Vitus, les pieds dans les Lucettes, d'ailleurs, qui lu cru, qu'un jour je dirais ce genre de chose... Non mais allo quoi .... ,  aimer passer du temps à courir quoi.. Moi !!! Et pourtant, finalement j'adore ça. Et surtout, j'aime faire des aller-retour en piscine ou dans un lac au milieu d'un espace vert et naturel ! 

Tout cela m'amuse beaucoup ! 

Alors en quoi la difficulté d'une course enlèverait tout ça ! Le chemin a emprunté n'est t-il pas plus important que le résultat ! Je n'ai jamais eu peur d'échouer... Un jour on m'a dit, quand je préparais le L de Vouglans, de ne pas y aller, car ça allait être dur et que je n'etais pas sur de finir. J'ai répondu à l'époque, que je n'allais pas passer à coté du plaisir de faire cette course par peur d'échouer. De plus, pour la petite histoire, je n'ai pas échoué et c'est une grande satisfaction personnelle, rien d 'autre ! 

J'en reviens donc au débat, et finalement ma deuxième réflexion est de me dire qu' il y a des triathlons dur, d'autre moins. Des qui le deviennent, pour un an, pour tout le temps ! Et que ce n'est pas un problème. Pour ma pars, je pense que chacun doit pouvoir  pratiquer sa discipline comme il l'entend. Et que des courses dur, il en faut aussi, pour les caïds ou pour les moins performants. Et que chacun peut prendre le départ de la course qu'il veut. Et dans prendre le plaisir qu'il veut ! Ce qui me dérange plus par contre, c'est ceux qui viennent me dire que le score est plus important et que finir premier ou avant l'autre est essentiel ! Mais ça, c'est un autre débat, et ce n'est pas celui là !!!

En fait, c'est malhonnête de ma part de dire que ".Voilà, le Nature Man Var vient de passer dans la catégorie des triathlons que je ne peux pas faire..., parce qu' aujourd'hui, dans la configuration de vie que j'ai, je n'ai pas les moyens de me donner un niveau de participer à cette épreuve."

Déjà, 1, parce que je me cherchais des excuses, 2, je cherchais à me justifier et de 3  parce que je laissais entendre que par la faute de l'orgaisation, j'etais privée de ce triathlon ! 

En fait ça ne me pose pas de problème.. Je ne le ferais pas cette année non plus parce que, ma vie de famille, personnelle, l'éloignement, le coup, en fait un triathlon encore compliquer pour moi à faire cette fois-ci, et non pas parce qu'il est difficile.

Je ne me bille pas, je ne le fais pas cette année encore, mais mon heure viendra ! Parce que je rêve ce triathlon, pour sa grande beauté, pour cette force que je pourrais prendre dans cette nature que je pourrais un jour fouler. 

Et pour en revenir à mon " matière à réfléchir..." ce pourrait être du coup, le L de Royan, en fin de saison, prêt de chez moi... Ben oui pourquoi pas ! Ou tout simplement rester sur un seul L cette année, celui de tours ! Car finalement est-il vraiment nécessaire de faire tout ça, surtout si je case quelques S et M !!! 

Je verrais bien, suivant mes envies en fil de la saison...! 

Sur ce je vous souhaite une belle journée, et je m'envais préparer mon compte rendu de ma dernière course nocturne d'hier !

A très vite !

 

Posté par TRIATHLOUNETTE à 16:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 novembre 2017

La reprise !

Si vous me suivez régulièrement, vous avez constaté que je n' ai pas beaucoup écris sur mon blog ces derniers mois. Encore moins écris sur le sport et quasi plus du tout sur le triathlon.... 

Bon, j'ai quand même partagé mon voyage en patagonie. Et.., non,je ne vous le redis pas,.. ho et puis si,.. je vous le redis ...hihihi..

C'etait un voyage magnifique  ! Une aventure humaine extraordinaire. Mais c'est déjà du passé. Et je me tourne vers l'avenir... Et l'avenir c'est demain, c'est novembre, décembre et 2018 ! L'avenir, c'est mes prochains Objectifs sportifs...!

Voilà le mot est lâché ! 

Depuis mon retour, après une semaine ou deux à planer... entre ici et là bas, j'ai repris les entraînements de natation, de course à pied et de vélo.

Bon c'est un peu poussif je dois dire. La reprise est plutôt douce ! tranquillement j'ai sur le mois d'octobre combiné les 3 disciplines. 1 à 2 fois de chaque par semaine... !

Ça donne une moyenne de 5h de course à pied, 3h de vélo ( ben c'est vraiment peu) et 5h de natation. Total : 13 heures de sport en 1 mois... ! 

C'est peu, mais s'est pas si mal... et c'est toujours mieux que rien, comme je l'ai fait ( rien je veux dire.. ) et bien fait,  un peu à une époque.

Il me faut retrouver un bon petit rythme et de l'organisation, avec le boulot, la vie de couple et la maison en travaux.... ! J'ai pour ça, changé mes horaires de travail et du coup ma pause déjeuné est utilisée pour la pratique de la nage ou de la course à pied. Le vélo j'essaye de le caser le week-end ! 

j'ai un peu expérimenté la piste. Je suis vraiment très très motivée ! 

22406093_1970264889912986_3006607292479869297_n

tellement motivée que je vais en tous les cas 2 fois et même 3,  par semaine nager ! Les débuts on été durs mais que c'est bon, et les sensations reviennent vite ! 

22228328_1967008723571936_5078686438550198344_n

 

Et pour finir, l'automne est ma saison préféré je crois, car quand je cours au milieu de ces couleurs ..quel régal ! 

22815384_1977186335887508_3422596229162328738_n

C'est bon la reprise. Je dois dire que je suis bien contente d'avoir remis les lucettes et vitus en activité. Parce que maintenant je dois penser à mes prochains objectifs. 

Les plus proches, en novembres, sont deux courses natures de 8 et 9 kms, les deux prochains week-end, pour lesquelles je ne me suis pas spécialement préparée. Je vais les faire comme d'habitude pour les finir, et surtout pour le plaisir.

Je dois aussi augmenter les heures d'entraînements progressivement  et coller du HT en plus de ma sortie vélo en vrai, que j'espère pouvoir encore faire longtemps. Parce que je dois penser déjà à 2018 et au 10 juin. Oui, car le 10 juin 2018, je suis inscrite sur le triathlon L de TOURS ! (roulement de tambours)...

D'ici là, et avant ça, en avril,  je vais participer au marathon du connemar, pour lequel j'ai déjà mon dossard. J'espère que cette fois je vais prendre le départ. Enfin, je vais tout faire pour et même faire, pour le finir bien sur ! 

Voilà pour les courses officielles.

j'ai bien quelques autres idées, comme ça , qui me trottent dans la tête, et suis en pleine réflexion..

Un semi avant le marathon, un L en fin de saison, quelques M ou, et S pendant la saison ? .. Enfin, à voir quoi !!

Par contre, j'ai un rendez-vous au mois d'Aout avec Flo et Nanat dans le jura, et ça, je ne l'oubli pas ! 

C'est donc tout pour le moment ! Vous me direz que c'est déjà pas mal, n'est ce pas ? Ça va déjà bien m'occuper. Et je vais avoir plein de truc à vous raconter !

En attendant, ... bon entraînement et je vous dit à bientôt ! 

Posté par TRIATHLOUNETTE à 21:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2017

Mon voyage en Patagonie - Dernier Volet !

Et oui nous voilà bientôt arrivé au terme d'une sacrément belle histoire.

Mais pour l'instant , nous sommes seulement  le Vendredi 15 Septembre 2017 et il  nous reste encore quelques aventures à vivre.

Le jour se lève à Cerro Castillo, sous un ciel gris, après une bonne nuit réparatrice.

Mon estomac s'est remis à l'endroit, le moral est bon, quelques petits bouts de ciel bleu nous laissent espérer une bonne météo. Ça promet une belle journée, qu'on attaque comme à notre habitude avec un petit déjeuné copieux.

20170915_084538 20170915_084559

Nous pensions trouver une station d'essence ici, et en faite il n'y en a pas ! La jauge nous informe que nous sommes un peu dans la mouise ! Nous décidons alors, d'aller sur Puertos Natales, avant de partir pour notre excursion du jour, faire le plein d'essence !

Avant de quitter pour toujours, Cerro Castillo, comme bon touriste que nous sommes, nous faisons une halte au magasin de souvenirs. Une petite mine d'or dans lequel chacun d'entre nous trouvera quelques petites choses à ramener.

Nous sommes accueilli par Juan Carlos, le Propriétaire de l'hôtel qui nous avait nourri la veille de notre départ pour l'argentine ! Vous vous souvenez ?

Personnage  très accueillant, très sympathique, toujours près à rendre service. 

20170915_101755 20170915_105515

On reprend enfin la route. Moi au volant, direction Puertos Natales. On y est vite et le fond de cuve à suffit ! Ouffffff !!! 

Les deux jours qu'il nous reste sont dédiés à des randonnées dans le parc national de Torres del paine. Nous partons en direction du lac Péhoé, à la recherche de la cascade ! 

Finalement le gris l'a emporté sur le bleu, et pour la première fois de tout  notre séjour, il pleut. Il fait beaucoup de vent et il pleut !  La balade va être plutôt atypique. Mais belle. Sûrement moins  que si nous avions eu du soleil et une belle lumière. Mais malgré tout notre moral et notre bonne humeur est au beau fixe. Nous nous équipons et nous voilà parti à l'assaut du parcours. 

Le panorama ne nous ment pas, il nous sublime comme à son habitude. Les yeux grands ouvert on découvre encore et toujours de belles images !

20170915_141118 20170915_142619

20170915_190544 20170915_191515

20170915_192051

On monte un peu et nous voilà à la Salto Grande. Il s'agit d'une cascade qui provient de l'écoulement du Lac Nordernskjöld dans le Lac Pehoé ! Même sous ce mauvais temps, la vison nous enchante. L'eau est bleu turquoise. A son passage de la brouillasse ressort, forcer probablement aussi par le vent ! 

IMG-20170916-WA0025

20170915_145801

20170915_145921

Après cette contemplation, nous laissons la cascade et repartons à l'assaut de la montagne, en direction du point de vue "Mirador Cuernos",  contre vent et pluie. Pas facile car le vent souffle vraiment très très fort. Mais l'effort n'est pas vain. A notre grand enchantement au bout du chemin, sur la dernière petite bosse et après un virage, nous tombons nez à  nez avec un guanaco, puis deux et enfin, un troupeau nous fait fasse. Ils sont là, à 2 mètres  ! Pas farouche. Pas inquiet. Paisible,  tranquille, comme tout ici ! 

Ils nous observent, comme nous, nous les observons. Ils restent là, ce laissent prendre en photos. Et se posent, se couchent finalement dans un trou , un peu à l'abrit du mauvais temps ! 

Cette vision, ce face à face est juste magique ! Ce moment, cet instant, ou le temps se suspend... Juste le temps de te laisser le temps de profiter de ce moment incroyable. 

20170915_154957 20170915_155202

IMG-20170920-WA0079

Nous reprenons, enfin,  notre chemin, finissons notre parcours, redescendons vers la voiture.

Nous faisons une halte  dans une petite auberge pour y prendre une bonne petite soupe de tomate bien chaude.

20170915_201017 20170915_150624

IMG-20170916-WA0019 

20170915_194530

La soupe fait du bien, nous avons besoin de nous réchauffer et de sécher un peu, puisque nous sommes tous les 6, mouillés jusqu'au os ! Nous devons décider de notre lieu de villégiature pour ce soir, nous votons, et c'est  un  retour à Puerto Natales qu'y l'emporte, en espérant que nous aurons la chance d'avoir des chambres au Kau loge ! 

Le kau loge et nos chambres nous attendent ! Trop top. Nous sommes encore l'hiver et peu d'établisements sont ouverts dans le parc. Nous réservons alors aussi  la nuit suivante, et passerons donc nos deux dernières nuits en Patagonie, dans ce charmant petit établissement face au pacifique.

 

Samedi 16 septembre 2017.

On retrouve notre table, pour le ptit déj, nos places, nos petits pains grillé ... Tout y est. On fait le plein et on repart en direction du parc W, pour une nouvelle randonné.

On se décide pour une ascension de plus de 700 mètres de dénivelé pour allé toucher la neige du bout des doigts. Pour l'instant, même si la météo est maussade, ni il ne pleut, ni il n'y a du vent.. on ne s'en sort pas trop mal ! Mais ça ne va pas durer !

On prend le chemin en direction du sommet. La flore  est plus dense que d'habitude. Il y a beaucoup de végétations diverses et variées. Un seul petit single nous permet d'avancer sans se tromper. On avance chacun à notre rythme. Très vite la pente deviens raide, très raide trop raide pour moi. Je fais de fréquents arrêts, mais je sens vite que je vais arriver à mes limites ! J'ai les jambes qui trembles et le souffle très court. au bout de 400 metres je décide de redescendre, Flo, Nanat, Marie, Jean luc et jérome continuent l'ascention, quand moi je prend le parcours en sens inverse.  Je prend mon temps pour redescendre et profite de ce moment de solitude pour contempler cet espace. Puis, je ferme les yeux, respire lentement et écoute la montagne, la nature, les gouttes de pluie sur ma capuche, un oiseau au loin qui cri, un leger vent dans les arbres qui chante. Je me remplie de tout ça, et je me sens pleinement et éperdument Heureuse et Libre.

IMG-20170916-WA0054 20170916_170240

20170916_173319 20170916_181028

20170916_181026 IMG-20170916-WA0050

IMG-20170916-WA0055 IMG-20170920-WA0025

J'arrive à la voiture juste avant la grosse averse. je me change et fait chauffer l'habitacle pour le retour des guerriers.

Ils ne sont pas trop long et me rejoignent rapidement. 

Après cette belle balade, nous décidons de nous rendre au lago grey  hôtel, ou nous prenons une bière et même deux ! elle est trop bonne.

20170916_203522 20170916_203816

C'est le retour au kau loge. On quitte le parc et reprenons pour la dernière fois, la piste. On prend les dernières photos de ce paysage magnifique. Nous passons pour la dernière fois devant cette petite bicoque, plantée là, au milieu de nul part, que je prendre en photo cette fois enfin, car c'est ma dernière chance  !

Oui vous l'avez compris. On vit nos dernières heures en Patagnie.

20170916_222330 20170916_222343

P1040641

Et juste pour le plaisir, il y a ce dossier ! Ce moment délicieux  ou toi et moi, ma flo, on partage un bon fou rire, en nous moquant parce qu'on vous aimes, de vous en train de dormir !

Je partage cette photo, parce que je trouve que ça reflete bien ces moments d'amours, de confiance, de générosité, de bonne entente et de bien être, que nous avons tous partager !  Et j'en profite pour vous dire que je vous ai grave kiffer.

 20170916_221508

La journée s'achève, on ne change rien, on mange, on boit, on profite, on rigole et on fête notre séjour. On se couche.

Bonne nuit, à demain ! 

 

Dimanche 17 Septembre 2017.

Pas de gueule de bois ce matin. On prend notre temps, il n'y a pas d'urgence. Nous avons rendez-vous en début d'après-midi  pour rendre la voiture de location à punta Arenas et prendre notre vol  pour santiago du chili.

On se prépare donc tranquillement, on étire le temps de notre petit déjeuner, comme si inconsciemment nous ne voulions pas partir. On refait nos sacs. Le mien que je n'arrive pas à fermer. C'est la  mouise ! Puis on prend la route pour Punta Arénas.

20170917_001542

 

Retour au point de départ.

A l'aéroport, on rend le véhicule, sans aucun soucis ! On aura fait pendant notre séjour 2500 kms ! 

On déjeune, il faut bien passer le temps. et on embarque.

Le vol est plein et nous sommes clairsemé dans l'avion. Peut être aussi pour commencer, en douceur, à nous habituer à vivre de nouveau les uns, sans les autres ? 

 

20170917_172617

20170917_182003

 

Dans l'avion, je suis assise a coté d'un couple gentil  et généreux. Quand on passe au dessus de pics de la cordillière des andes ils prennent le temps de me les montrer et de prendre pour moi les photos. Malgré la barrière de la langue nous arrivons à nous comprendre. C'est magnifique. A la fin du voyage, au moment de quitter l'avion, ma voisine me prend dans ses bras et m'embrasse. C'est aussi ça a patagonie.

Villarica volcan de la cordilière des andes.

20170917_225053  20170917_225940

On atterrit à santiago du chili, on prend une navette qui nous emmène à notre hôtel. Nous sommes la veille de leur fête nationale et malheureusement pour nous tout est fermé. 

Notre soirée ne sera pas des plus mémorables. Le resto, le seul ouvert, nous propose un repas bien moyen qu'aucun de nous n'appréci. Mais l'hôtel n'est pas trop mal, les chambres sobres. 

Nous prenons quand même le temps d'une petite balade nocturne dans le quartier de santiogo dans lequel nous sommes. Quartier plus chic que ce que nous avons découvert à notre 1ere visite. 

20170918_031147 20170918_030548

20170918_030544

 Et compte tenu de la grosse activité, nous reste plus qu'à aller dormir.

 

Lundi 18 Septembre 2017.

Aujourd'hui, les chiliens fête leur indépendance ! tout est  fermé. Nous devons nous occuper puisque notre avion ne décolle qu'en fin de journée. Et nous n'avons rendez-vous qu'à 17 heures avec une navette pour le retour à l'aéroport.

Nous décidons donc ne nous rendre à une manifestation organiser pour fêter la gloire de l'armée chilienne. Un taxi nous conduit jusqu'a l'endroit ou nous passerons la journée.

La transition est brutal, on passe du froid au chaud, du vide au plein, de la solitude à la foule ! C'est sur, cette fois c'est bien fini, la patagonie est derrière nous ! On découvre alors, l'histoire de ce pays et son armée, ces rituelles, son peuple.. 

IMG-20170918-WA0012  IMG-20170918-WA0066

IMG-20170918-WA0064 IMG-20170918-WA0042

On passe une bonne journée. Puis on se rend à l'aéroport, et on prend notre avion pour Atlanta. 

Arrivé à Atlanta à 5 heures de matin le mardi 19 septembre. Aucun de nous n'a dormi dans l'avion.

On reste 8 heures à l'aéroport en transit, avant notre prochain vol pour Paris. On vit les premières séparations un peu tristes, car les garçons ne sont pas sur le même vols et eux, transitent par Amsterdam pour Genève. 

On reste donc les 2 dernières heures entre filles. On embarque, pour atterrir à 6 heures le mercredi 20 septembre à Paris.  Cette fois-ci encore, nous n'avons pas dormi. l'un comme l'autre des vols étaient pleins. Pas possible de dormir avec le bruit, le monde, la chaleur, et la position assise !!! je suis, nous sommes mortes et j'ai une tête à faire peur ! 

 22901648_2059520954277045_1443021713_n

 

La preuve en image... Soyez indulgent, après 48 heures de voyage sans dormir, je ne suis pas très fraîche !!! hahaha..

Cette fois c'est la deuxième séparation. Flo, Marie et Nanat, partent prendre leur avion pour Genève et moi mon train pour Tours. Les au revoirs sont rapides, et tant mieux, comme ça je ne pleurs pas !

Je vais essayer d'attrapper le train de 7h30. Pour ça, je dois aller récupérer mon sac et courir jusqu'a la gare en traversant tout l'aéroport. Peine perdu. J'arrive à temps sur le quai, le train est là, mais le contrôleur ne me laisse pas monter, car mon billet est pour le train de 12h15 ! En sueur, essoufflée, je suis dépitée... et m'en retourne erré dans la gare.

4 heures à combattre le froid et le sommeil ! La matinée la plus longue de ma vie.

J'arrive enfin à 16 heures chez moi. Je suis fatiguée, mais heureuse d'être rentrée. 

j'ai finalement versé ma larme à la gare quand je vois Nadette et  Sylvie venues m'attendre. Big bisous les filles.

 

Ainsi s'achève mon périple patagonien ! 

j'espère que ces photos et ce petit récit vous aurons plus et que vous avez pu un peu voyager.

Moi j'ai vécu une très, très belle aventure. Extraordinaire périple au bout du monde et à l'intérieur de moi ! 

J'ai rencontré de belles personnes, partager avec vous, Flo, Nanat, Marie-rose, Jérome  et jean luc, de beaux moments, Merci mes amis de voyage.

Mais surtout j'ai retrouvé et redécouvert mon Amie, ma Flo, à qui je dois ce voyage ! A qui je dois plus encore. 

Je te remercie d'être la personne que tu es, d'être l'amie que tu es. Merci pour ce voyage intérieur et au bout du monde ! Merci pour ces moments que nous avons partagé et qui nous appartiennent. love you ma flo ! 

 

Et, ... Merci à toi PATAGONIE, tu es un pays Extraordinaire ! 

 

20170908_172221

  

Posté par TRIATHLOUNETTE à 18:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]